NL | FR

Le conseil du jour!

Enregistrer RSS

Je me renseigne sur les milieux ouverts.

Landes sèches, tourbières, prairies humides, pelouses calcicoles, pelouses à corynéphore, pelouses pionnières des substrats rocheux… : dans nos régions, les milieux ouverts sont souvent les reliquats de sites autrefois exploités par l’homme (agriculture, pâturage, sablière…).

Étonnamment, ces milieux artificiels à la base se révèlent très intéressants en termes de biodiversité : ils accueillent en général une très grande variété d’espèces animales et végétales dont certaines, parfois extrêmement rares, leur sont spécifiques.

Ainsi, par exemple, les pelouses calaminaires abritent notamment le petit nacré, un papillon menacé dont la chenille se nourrit sur la pensée calaminaire. 

Tip van de dag

Commandez ici votre exemplaire gratuit avec les 366 gestes pour la biodiversité

Bestel
Partagez